CONDAMNATION OUTRAGEUSE DU MINISTRE HUBERT OULAYE À 20 ANS PAR LE POUVOIR / LE PRÉSIDENT FRANCIS WODIÉ REND HOMMAGE AU MINISTRE ET S’ÉRIGE EN DÉFENSEUR.

blique sous Laurent Gbagbo, a été condamné mardi 26 décembre à 20 ans d’emprisonnement par la cour d’assises d’Abidjan. Il a été reconnu coupable de « complicité d’assassinat » de 18 personnes, dont sept casques bleus. Des faits qui se sont produits en juin 2012, lors d’attaques dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Le verdict rendu par la cour d’assises d’Abidjan à l’encontre d’Hubert Oulaye est jugé sévère par le Président Francis Wodié qui ne cache pas sa colère. il s’érige plutôt en défenseur et exprime son admiration pour le Ministre Oulaye au cœur d’une vraie cabale politique depuis son retour d’exil. Ainsi pour le Président Wodié, le digne fils du peuple Wê « est un homme de mesure et de hauteur » qu’il a un « peu » tenu par la main sur le chemin de l’agrégation où il aura su démontrer par sa manière d’être et de faire. Aussi s’insurge t-il contre cette décision qu’il qualifie d’outrageuse, de monstrueuse, qui frise, par son énormité, le ridicule en d’autres circonstances. Pour le Président Wodié, le comportement des dirigeants actuels frise le ridicule et les avertis de ce que le monstre menace constamment « de nous dévorer, tous, y compris ses propres géniteurs ».

Le Président Wodié ne manque pas d’interpeller le Président de tous les ivoiriens sur les dérives, car pour lui, le Chef de l’Etat doit faire « Attention, Attention » parce que justifie t-il: »Qui sème le vent, récolte la tempête » ou encore qui sème la condamnation, récolte la damnation.
Ainsi au lieu que la Présidence de la République ait constamment le Glaive manié si maladroitement, il conseille que la balance soit le plus souvent utilisée, même si elle ne peut jamais être égale pour tous. 

Cependant, le père fondateur du PIT se dit prêt à temoigner en faveur du Ministre FPI même s’ils ne sont pas de la même chapelle politique.
Un soutien de taille pour l’un des meilleurs ministres de la Fonction Publique sous l’ère Gbagbo.
Un beau soutien venant de l’ex président du PIT et du Conseil Constitutionnel dès la prise de pouvoir du Président Alassane Ouattara.

La rédaction

Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,651SuiveursSuivre
17,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles