Fraternité matin/affaire de licenciement : le procès rabattu au 31 octobre

En Côte d’Ivoire, le verdict du procès de deux journalistes contre la direction du journal d’Etat Fraternité Matin suite à leur licenciement en 2018 pour « motif économique », a été rabattu au 31 octobre.

Fraternité matin le verdict attendu

Le verdict qui était attendu jeudi lors d’une audience au tribunal de Yopougon (ouest Abidjan), a été rabattu au 31 octobre en raison de l’affectation du juge en charge de l’affaire.

Suite à leur licenciement pour « motif économique », ces deux journalistes, Brou Prestone, Théodore Sinzé ont engagé une action en justice.

Ces agents figuraient au nombre de quatre journalistes qui avaient fait une « demande de réintégration » après une « décision du ministère de l’Emploi suite à leur plainte après leur licenciement.

Mais la direction de Fraternité Matin a réintégré deux journalistes sur les quatre qui en avaient fait la demande. MM.Brou et Sinzé n’ont pas été réintégrés.

En novembre 2018, Fraternité Matin a licencié 123 agents dont 11 journalistes pour « motif économique ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Justice : Affaire tombe de Dj Arafat profanée, l’étudiante Diane Blé condamnée à 12 mois de prison ferme a été finalement libérée après 2 mois à la Maca.

Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,652SuiveursSuivre
17,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles