DIEOUZON IS BACK

o à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Érigé en chef lieu de Sous Préfecture en 1994 à la faveur de la visite officielle du président de la république dans le département son excellence Henri Konan Bedie, ce gros village à subit les affres de la rébellion de 2002 et de la crise post électorale.

Apres l’attaque des rebelles à la Côte d’Ivoire en Septembre 2002, Dieouzon fut leurs cible. Ce beau village qui faisait la fierté du canton Tahouake à été mis à feu et à sang (Les maisons brûlés, les jeunes, les femmes et vieillards tués).

La population a été obligée de se déplacer et se réfugier à Abidjan pour d’autres et ailleurs pour certains. Cela a duré une dizaine d’années. 

Après les dernières élections de 2010, le calme est revenu aujourd’hui.
Certaines maisons ont étés réhabilités, le groupe scolaire est ouvert avec une troisième école.

La mutuelle de développement est à pied d’oeuvre pour la réouverture du château d’eaux en partenariat avec la sodeci, les installations de la CIE qui étaient endommagés sont entrains d’être réhabilités, les bureaux de la sous préfecture sont ouverts, le sous préfet est résident.

La chefferie traditionnelle est en place, une parcelle à été cédée aux allogènes pour la construction de leurs habitations, le marché est ouvert, la route qui relie Bangolo le chef lieu du Département est encore praticable en attendant le re-profilage.

Le dispensaire et la maternité fonctionnent, le chantier de construction de la nouvelle brigade de gendarmerie est en cours.

Cependant, beaucoup reste à faire, notamment la construction du logement du médecin, les bureaux de l’inspection de l’enseignement primaire et le logement de l’inspecteur délocalisé à Bangolo depuis bientôt deux ans…. pour ne citer que ceux là. 

C’est le lieu d’interpeller les cadres, fils et filles de cette jeune sous préfecture de se mobiliser pour la reconstruction de ce beau village.
Le développement de notre cité, c’est maintenant. Nul ne viendra le faire à votre place.

Dieouzon is back. 
Que Dieu veille sur le peuple Wê. 

Ambroise Bionao pour la Radio Télévision Presse Wê.

Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,651SuiveursSuivre
17,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles