HISTOIRE DE LA TRIBU DJINAHON DANS LE CANTON ZAGNA COMMUNE DE BANGOLO ET DE LA TRIBU GBLAHON DANS LE CANTON CENTRAL DE DUEKOUE.

GINES?

La tribu Djinahon est du canton Zagna dans la commune de Bangolo et composé de (9) neuf villages qui sont : Guingolo Zagna, Gouegui, Taoubly-Gae, Bangolo, Seba, Pehai, Bangolo kahen, Zonfaedy et Guehouo.

Quand à la Tribu Gblahon, elle est du canton central dans la commune de Duekoue et composé de Petit Duekoue, Guitrozon, Dohobly, Base B, Pinhou et Glahou.

Les Djinahon et les Gblahon ont pour aïe Djina qui est venu de Koulouan dans le canton Zarabaon Département de Bangolo.

Notre aïe Djina était un grand chasseur et vivait dans son village avec sa famille. Il était très gentille car après la chasse, il distribuait la viande à toute sa famille et parfois à tout les habitants du village. Tout le village ne parlait que de lui et cela a siccité des jaloux surtout son frère aîné. Celui ci à finit par l’accuser de sorcier.

Pour éviter un conflit entre son aîné et lui, il décide de quitter le village et d’aller très loin dans la forêt avec ses deux chiens. Apres plusieurs jours de marche il traversa le fleuve N’zo pour se retrouver au pieds de la montagne Bao située à la carrière près du village Guehiebly. 

Très fatigué, il se reposait lorsqu’un vieux charlatant du nom de Gbéhé Zrehouê qui vivait depuis des années au pieds de cette montagne avec ses femmes l’aperçoit. 

Le vieux charlatans ayant constater que c’était un homme inoffensif et très fatigué, il lui donna à manger par le biais d’une de ses femmes sans toutefois l’autoriser à rentrer dans la partie de la montagne qu’il occupe à cause de ses deux chiens. 

Des jours passent, et Djina à repris la chasse.
Il revenait chaque jour avec beaucoup de viande qu’il donne aux femmes de Gbéhé Zrehouê le charlatan. 

Des semaines passent et des mois passent. 
C’est ainsi que Gbéhé Zrehouê pris confiance à l’homme et finit par l’adopter et lui donne sa troisième femme pour former un couple. 
Djina et la femme de son tuteur quitta les pieds de la montagne Bao et alla vivre ailleurs.

Leur union mis au monde six (6) enfants qui ce sont installés chacun de son côté. Ce sont :
1- Doué, père du fondateur du village Guingolo.
2- Yaha, père du fondateur du village Gouegui
3- Kpaï, père des fondateurs de Lohin, Bangolo-kahen, Zonfaedy, Pehai et Seba.
4- Zaebouê, père du fondateur du village Wongbae
5- Pehou, aïe des Gblahon dans le canton central à Duekoue.
6- Gmangnan, père du fondateur du village Guehouo.

Pehou (aïe des Gblahon) était un grand chasseur. Il décide alors d’aller très loin pour faire la chasse et apporter de la viande à ses parents qui étaient déjà très vieux.

Il finira par s’installer définitivement avec sa (femme) avec qui il a eu des enfants à Douêkpe actuel Duekoue. 
Ils sont aujourd’hui à Petit Duekoue, Guitrozon, Dohobly, Bae B, Pinhou et Glaou.

C’est pourquoi, il existe une alliance très soudé entre ces deux tribus. 
Les Bilou (Djinahon) et les Gblahon ont le même aïe du nom de Djina qui lui est originaire de Koulouan dans le canton Zarabaon Département de Bangolo.

Que Gnonsoa veille sur le peuple Wê.

Ambroise Bionao pour la Radio Télévision Presse Wê.




Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,652SuiveursSuivre
17,300AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles