Les élections législatives en Côte d’Ivoire c’est pour bientôt, c’est le moment de revenir sur le rôle d’un député

Un Député est un Parlementaire qui, à l’assemblée Nationale, il participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement. Il est élu pour cinq (5) ans par suffrage universel direct dans sa circonscription.

Il appartient obligatoirement à une des commissions dont la fonction est de préparer le débat en séance publique à l’assemblée nationale. Il détient des compétences diverses. Il peut déposer des propositions de loi, en commission puis en séance publique. Il peut proposer pour amendement des modifications au texte examiné et prendre la parole.

En cas de désaccord avec les Sénateurs au terme de la navette entre les deux (2) Chambres, et si la commission mixte paritaire ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement. Après le vote d’une loi, un député peut avec 59 autres saisir le conseil Constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté.

Au titre du contrôle, le député interroge le Gouvernement, examine son action au sein d’une commission. Il peut également en signant une motion de censure qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

CONCLUSION ET OBSERVATIONS

Le Député est élu pour voter la loi à l’assemblée nationale puis contrôler les actions du Gouvernement. Le Député n’a pas un budget d’investissement dans sa circonscription. Il ne peut pas faire les Ponts, Écoles etc… à moins qu’il dispose des moyens personnellement. Il peut plutôt faire un lobbying avec le Gouvernement. C’est pour cela on parle du relationnel. Il a le droit d’informer sa population sur les nouvelles lois. Par exemple, nous sommes en Zone Forestière. Notre problème crucial aujourd’hui, c’est le foncier rural.

IL AURAIT FALLUT QUE NOS DÉPUTÉS FASSENT DES CONFÉRENCES PUBLIQUES, SUR LE FONCIER RURAL POUR INFORMER NOS PARENTS SUR LA NOUVELLE LOI. HÉLAS…. Par ignorance, la vente et la location des terres est devenue un jeu d’enfant. Vivement que nos élus pensent à ce volet au risque de perdre nos terres.

Ambroise Bionao de Bangolo

Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,652SuiveursSuivre
17,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles