PARC NATIONAL DU MONT PEKO : CE PARC MÉRITE T’IL TOUJOURS D’ÊTRE CLASSÉ?

partement de Duekoue et de Bangolo, le Parc National du Mont Peko créer en 1968 a une superficie de 34.000 ha (340 km2).

Il est l’un des Parcs Nationaux du pays qui tire son nom du Mont Peko qui illumine à plus de 1000 m.
Il était l’un des plus beau parc du pays renommé pour sa végétation ( flore de Montagne et de forêt primaire). 

De climat équatorial, chaud et humide toute l’année.
Le parc appartient dans son ensemble au bassin versant du Fleuve Sassandra.

Il possédait une faune importante et variée, composée entre autres; des Éléphants, des Panthères, des Buffles, de Singes etc…..
C’est un Parc qui avait un certain nombre d’atouts avec son inselberg impressionnant et relativement facile d’accès.

Hélas, mille fois hélas, la crise de 2002 et celle de 2011 ont eut raison de ce Parc qui était une des grandes richesse de la Région du Guemon.
Déjà avec la première crise qui a frappée le pays, la Région du Guemon était la cible des assaillants.

Les Militaires Français ont profité de l’absence de la population et des agents des Eaux et Forêts qui avaient en charge la surveillance de cet espace, pour abattre les éléphants qui y vivaient et exploités le bois de bille.

Au jour d’aujourd’hui, vous pouvez parcourir les 340 km2 de ce parc sans voir le moindre animal ni un arbre de qualité.
Ensuite avec la dernière crise post-électorale de 2011, le Parc du Mont Peko était une fois encore la cible des assaillants.

Un chef de Guerre d’origine Burkinabé du nom de Amade Ourémi s’y est installé avec ses complices estimés à plus de 1000 personnes et armés jusqu’au dents. Pendant cinq années, ils ont exploités cette forêt vierge en faisant de grandes plantations de Cacao et de vivriers.
Aujourd’hui, avec la pression de la Banque Mondiale, les planteurs clandestins et l’équipe du Chef de Guerre ont étés déguerpis.

Notre préoccupations est de savoir, si ce parc mérite d’être toujours classé ?1- La forêt n’existe que de nom désormais parce que remplacé par les plantations de cacao brûlés par la suite.
2- Les éléphants, les Panthères, les Singes ont étés tous abattus.
3- Que vaut une réserve où un parc National sans animaux ni forêt ?

Nous proposons à l’État de déclasser ce parc au profit des anciens propriétaires terriens car il y’a un nombre important de croissance au niveau de la population. Cette population a besoin de vivre.

Que Dieu veille sur les Wê du monde entier.
Ambroise Bionao pour la Radio Télévision Presse Wê.

Related Articles

Stay Connected

21,576FansJ'aime
2,653SuiveursSuivre
17,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles