Cacophonie au sommet de la chefferie traditionnelle Wê

0
159

la chefferie traditionnelle Wê semble aujourd’hui désorganisée

Les Wê du Nord (koyahoun) appelé communément WOBE avec deux Départements Facobly et Kouibly.

Les Wê du Sud (Zonbaon) appelé communément Gueré avec six Départements Duekoue, Bangolo, Guiglo, Blolequin, Taï et Toulepleu.

Ce sont les peuples Wobé et Gueré qui forment le grand groupe Wê. Nous sommes donc des Wê.


Lire aussi : Cavally/Chefferie traditionnelle : Le Conseil des Sages se dresse contre la gestion clanique.

En notre connaissance, la Royauté n’a jamais existé en pays Wê. 
Nous avons connus des Chefs de Province comme Diahi dans le Département de Toulepleu, Guehi Yekoula à Duekoue pour ne citer que ces personnalités Coutumière, nous avons connus des chefs de Tribus et des chefs Canton comme Dao Pierre dans le Zagna, Gboue à Kouibly.

Depuis la crise de 2002, nous avons constaté sur la scène politique et à certaines cérémonies la présence de deux personnalités Coutumières qui se réclament tous chef suprême des Wê.

Doh Joseph Blanchard, natif de Dah dans la commune de Bangolo, Commandant des Douanes à la retraite et Toubo Taho fils de Facobly, chauffeur à la retraite. 

Pour Doh Joseph Blanchard, il a été nommé Chef de Province dans la Région du Guemon par la chambre des Rois et Chefs Traditionnel de la Côte d’Ivoire puis suite à un congrès, il a été désigné chef suprême des Wê par l’ensemble de la Chefferie Traditionnelle Wê.


Lire aussi : Bloléquin / Chefferie traditionnelle : Le député Aimé Gnonsian fait son constat.

Quand à Toubo Taho, il dit avoir un arrêté ministériel et invité régulièrement à des cérémonies officielles par les autorités.

Aussi, selon lui, le pouvoir est ancestral car arrière petit fils d’un Roi appelé à l’époque Toubo, ce pouvoir lui revient de plein droit. 

Sans oublier une troisième personnalité Coutumière, Guehi Vlehi Jean, chef Canton central de Duekoue et par ailleurs Président du Directoire des Rois et Chefs Traditionnels du Guemon. 

C’est pourquoi, nous interpellons nos autorités politiques et nos doyens de bien vouloir mettre de l’ordre dans la Chefferie Traditionnelle Wê. 

Que Gnonsoa veille sur le peuple Wê.

Ambroise Bionao pour la Radio Télévision Presse Wê