Cavally/Guemon : Décès en cascade des artistes Wê, Mystique ou naturel?

0
437
Cavally/Guemon : Décès en cascade des artistes Wê, Mystique ou naturel?

Ces dernières années le milieu des artistes Wê est beaucoup frappé par de nombreux décès . Il s’agit entre autres des décès de Benéziz Tabley ( Président des artistes Wê), de Ziagbehi, de Gui Aimé, de Ouhon Didier , de Sacré, récemment Simon Bozon et Rose Marie Guiro.

Cette longue liste vient encore d’enregistrer pas plus tard que cela, ce lundi 18 mai 2020 la mort subite de Tahi Boh Brice ( artiste tradi-moderne), natif du village de Beoué dans le département de Blolequin.

La question que l’on se pose aujourd’hui dans les régions du Cavally et Guemon au sujet de ces décès en cascade dans le milieu du showbiz Wê, c’est d’où provient ce mauvais vent qui emporte les artistes Wê sur son passage ? Est-ce une mort naturelle ou mistyque ?.

A cette préoccupation,  des témoignages ont indiqué que cette disparition semble être mystique. Pour se justifier, certains témoins estiment que la plupart des artistes Wê dénoncent les mauvaises pratiques de la sorcellerie et vont même attaquer les membres de la confrérie dans leurs chansons d’où la colère de ces derniers qui frappent dans tous les sens.

Nos sources précisent également que c’est une guerre froide, pour ne pas dire mystique qui a lieu sans doute entre le clan des artistes et la confrérie. Mais par contre, sur la liste des décès, il y a des musiciens qui n’ont jamais voulu attaquer qui que ce soit dans leur production mais malheureusement qui meurent de la même façon que ceux qui le font.

Alors d’où  provient donc ce sort qui s’abat sur les artistes Wê que l’on peut traiter de  » saint » c’est à dire irréprochable. Il va falloir mener davantage des investigations pour situer l’opinion nationale et internationale.

Affaire à suivre…               

Oscar Goué