CÔTE D’IVOIRE/ DIFFICULTÉ DANS LA FILIÈRE HÉVÉA : LES PRODUCTEURS BROIENT DU NOIR

0
140

Malgré les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Guiglo samedi 28 avril dernier, les producteurs d’hévéa de l’Ouest de la Côte d’Ivoire ont pu mettre en place leur structure pour pallier les difficultés qui minent la filière depuis plusieurs années . 

La cérémonie organisée à cette occasion à donné lieu à l’investiture du bureau de la Centrale Hévéicole de l’Ouest (CHO) en présence des Autorités locales. Yahi Octave, président du conseil d’administration de la structure a situé les enjeux de cette ‘initiative. 

« Nous voulons fédérer nos énergies pour parler d’une même voix , s’organiser autour de la Centrale Hévéicole de l’Ouest (CHO) pour non seulement lutter contre les acheteurs vereux du latex mais aussi amener les usiniers à améliorer les conditions de vie des producteurs. » À -t-il précisé.

Poursuivant, le PCA de la Centrale Hévéicole de l’Ouest à demandé à la Ministre Anne Désirée Ouloto, marraine de la cérémonie de traduire les difficultés de l’hévéaculture au gouvernement , et de défendre la filière Hévéa dans les prises de décisions au sommet de l’Etat.

Occupant un meilleur rang des pays producteurs de l’hévéa en Afrique de l’ouest depuis des décennies, la Côte d’Ivoire se trouve désormais dans les profondeurs du classement depuis la chute drastique du prix du latex qui est passé de 1000 F le kilogramme à 366 Fcfa dans le pays. 

Une situation alarmante qui a conduit les responsables du Fond Interprofessionnel de Solidarité Hévéa (FISH) à opter pour la création d’un collège de producteurs en vue d’ anticiper désormais à toute velléité dans la filière . Jules Dally, PCA du FISH a expliqué la nécessité d’une telle démarche.

« Ce collège des producteurs permettra d’anticiper aux obstacles dont est victime l’hévéaculture en Côte d’Ivoire.  » Dixit le PCA de FISH qui avait à ses côtés Bernard Kouya, administrateur au FISH chargé de la région du Tonkpi. Représentant la Ministre Anne Désirée Ouloto , marraine de la cérémonie, Sehi Marius, Secrétaire Général 1 de la préfecture de Guiglo à abondé dans le même sens que ses prédécesseurs.

 » l’Etat à fait sa part de sacrifices, à vous de cultiver le sens de la discipline pour faire barrière aux imposteurs qui brouillent les pistes de votre bien être  » À indiqué le représentant de la marraine.
Pour soutenir les producteurs d’hévéa à l’Ouest , la Marraine leur apporter une contribution de 1.000.000 Fcfa. Le FISH à quant à lui fait dont de 900.000 Fcfa aux producteurs des régions du Tonkpi, Guémon et Cavally.

Oscar Goué, correspondant Wê Radio