GUIGLO / DISTRICT SANITAIRE : Plusieurs difficultés minent le fonctionnement des Climatiseurs offerts par la Ministre Anne Ouloto au Centre de Protection Maternelle Infantile ( P.M.I ).

0
151

En vue de répondre au besoin de la PMI de Guiglo en matériel de froid, la Ministre Anne Désirée Ouloto, Présidente du Conseil Régional du Cavally a fait don de dix spleets récemment. Cependant les installations électriques du bâtiment de ce centre de santé ne sont pas adaptées au fonctionnement des climatiseurs. Conséquence, les appareils sont installés sans être branchés à l’électricité jusqu’à ce jour.

Face donc à cette situation embarrassante, Docteur Gauze ( médecin Chef) de la PMI de Guiglo a levé un coin de voile sur les difficultés qui minent le fonctionnement des spleets offerts par la Ministre.

À suivre l’interview qu’il a bien voulu nous accorder à ce sujet à Wê Radio.

WR : • Bonjour Docteur, présentez vous.

DG : Je suis Docteur Gauze, médecin Chef de la PMI de Guiglo.

WR : • Madame le Ministre Anne Désirée Ouloto, Présidente du Conseil régional du Cavally a fait don de Climatiseurs spleets récemment à la PMI, quel est l’état des lieux suite à ce geste de portée sociale ?

DG : D’accord, merci beaucoup pour cette interview que vous nous accordez. D’entrée de jeu, je voudrais remercier Madame le Ministre pour tout ce qu’elle fait pour nous. Elle a équipé notre centre de santé en spleets. Aujourd’hui tous les bureaux sont équipés d’un spleets. Je tiens vraiment à la remercier par ma voix au nom de tout le personnel de la PMI. Son don nous permettra de travailler dans des conditions optimales pour recevoir les patients. À cause de la chaleur dans les bureaux avant, on était obligé d’ouvrir les fenêtres or nous faisons des consultations secrètes qui deviennent publique à partir du moment où les fenêtres sont ouvertes. Avec ce don, nous pouvons travailler dans les règles de l’art de la médecine en protègent l’intimité de nos patients.

WR : • En dépit de cette dotation en spleets, dites nous Docteur à quelle autres difficultés êtes vous confronté?

DG: Oui, merci pour cette question pertinente. En dépit du don nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés. Le bâtiment de la PMI à l’origine est un bâtiment à usage domestique, ce sont des particuliers qui devraient y habiter. Mais il a été transformé en bâtiment administratif pour accueillir le centre de la protection Infantile en 1992 et pourtant l’installation de départ n’est pas adaptée à l’usage administratif.

WR : • Face donc à ces difficultés, quelles solutions aviez vous préconisez?

DG : Nous avons jugé nécessaire d’approcher la CEI qui est venue faire l’état des lieux. Il se trouve que les installations électriques qui sont là actuellement ne peuvent pas répondre aux installations que nous souhaitons. Lorsqu’on branche tous les spleets, cela ne répond pas. C’est pour cette raison il faut transformer ces installations en tri-phasé. Pour ce faire, la CIE nous a mis en contact avec un particulier pour accomplir ce travail. En dehors des spleets nous avons d’autres appareils électro ménagers et cela nécessite un courant de qualité d’où l’importance d’un compteur triphasé et une installation adaptée. Pour ce travail préalable, le particulier nous a fourni une facture de près de 2 millions Fcfa. Nous avons approché la Ministre pour lui tenir informé et elle nous a donné son accord pour l’engagement des travaux. Je précise que les spleets sont installés dans les dix bureaux mais ne sont pas branché au courant donc ne sont pas fonctionnels. Ce qui signifie que la situation précaire demeure toujours à la PMI. Toutefois nous savons compter sur la Ministre à qui nous réitérons nos remerciements.

WR : • Merci Docteur d’avoir répondu à nos préoccupations.

MG : C’est plutôt moi qui vous remercie .

WR : • À bientôt et courage à vous.

Interview réalisée par Oscar Goué.correspondant Wê Radio