Histoire de la ville de Duekoue : Duekoue est la deuxième ville du peuple Wê, voici son histoire.

0
508

La ville de Duekoue devenue Capitale de la Région du Guemon depuis 2013 et érigé en Chef lieu de Sous Préfecture en 1961 puis en Commune et Chef lieu de Département en 1985, la ville de Duekoue a une histoire particulière.

Vers 1867 avant la pénétration Coloniale en pays Wê, un grand chasseur réputé du nom de Nanhi, fils de Zibao part à la chasse vers la rive droite de la Rivière sacré du nom de Guemon et tue un Éléphant.

Ne pouvant pas transporter l’éléphant jusqu’au village, il invita alors sa famille sur ce site et leurs distribue la viande de l’éléphant qu’il venait de tuer.

Apres cette partie de la chasse, Nanhi faisait toujours des songes dans lesquels il se trouvait sur un plateau dans un gros village et ce village était très peuplé.

Lire aussi : Duekoue seize ans après la crise ivoirienne quel nouveau visage présente la localité de Fengolo.

Il décide alors d’aller consulter un charlatan qui lui confirme son rêve. Depuis ce jour, il décida avec sa famille de s’installer définitivement sur ce site.

Plus tard, il créa d’abord un campement qui va rapidement évolué et devenir village.

Il lui donna le nom « Doékpe » qui signifie en langue Wê (sur le dos de l’éléphant) vers 1867. Doêkpe déformé phonétiquement devient Duekoue.

En 1912, compte tenu de sa situation Géographie, Duekoue devient circonscription Administrative et Yatahe, le Chef de Canton Zangné sollicite le protectorat Français sur sa région auprès du chef de poste de Daloa.

Deux ans plus tard, c’est à dire en 1914, le poste de Beoue fut créé et dépendait de Guiglo qui était le Chef lieu de Région.

Après la fermeture du poste de Beoue en 1922, la subdivision administrative de Duekoue fut créé en 1924 puis chef lieu de Sous Préfecture après l’indépendance de la Côte d’Ivoire le 02 Janvier 1961.

Erigé en Chef lieu de Département depuis 1985, Duekoue comprend aujourd’hui (5) Sous préfectures qui sont : La Sous Préfecture Centrale de Duekoue, la Sous préfecture de Guehiebly, la Sous préfecture de Bagohouo, la Sous Préfecture de Guezon et la Sous Préfecture de Gbapleu.


Lire aussi : Les violences à Duekoue et la spirale de l’impunité.

Deux (2) Cantons composent ce département de Duekoue:
– le Canton Zagné et le Canton Zangnan appelé Canton Central.

Grand carrefour de la Région de l’Ouest de la Côte D’ivoire, c’est par Duekoue qu’on transite pour avoir accès à Guiglo, Blolequin, Toulepleu etc… et la frontière de la république du Libéria ainsi que sur l’autre axe où est situé les villes de Bangolo, Man, Danane Touba Odienne etc…et les frontières des républiques de la Guinée et du Mali.

Duekoue a connu aussi et surtout une histoire sombre de sa vie. Une histoire que nous avons vécu nous même en personne en 2011.

Une histoire gravée à jamais dans notre mémoire. Cette maudite crise dite « crise post électorale » qui a emporté plus de trois mille (3000) innocentes personnes.

Nous disons plus jamais ça en pays Wê. Surtout plus jamais ça à Duekoue qui est la ville vitrine du peuple Wê. Plus jamais ça.

L’éléphant est l’emblème de la Côte D’ivoire notre pays. Le village Doêkpe (sur le dos de l’éléphant) appelé Duekoue que Nanhi le chasseur à fondé ne porte pas ce nom par hasard.


Lire aussi : Duekoue /Emplois jeunes : 60 jeunes recrutés par la plateforme des services pour les THIMO.

Duekoue doit toujours vivre et vivra…..
Nous profitons de ce post pour rendre un hommage à tous ceux qui ont oeuvrés pour le développement de cette ville qui fait la fierté de tous le peuple Wê.

Particulièrement à toute la chefferie traditionnelle aux élus et cadres surtout au Ministre Paul GUI DIBO.

Lire aussi : Duekoué/Processus d’identification : L’honorable Privât Oula sensibilise la population.

Duekoue un jour, Duekoue toujours.

▪Bon début de semaine à tous et que Gnonsoa veille sur le peuple Wê.

▪Ambroise BIONAO de Bangolo pour la Radio Télévision Presse Wê.